Campus Coach, c’est « une rentrée accompagnée et du soutien toute l’année ! ». Cap sur ce programme inédit de parrainage.

« Qui ne se souvient pas de sa première rentrée ? Sa première année ? A quoi aurait ressemblé cette rentrée si j’avais rencontré en amont quelqu’un qui avait déjà marché dans mes pas un, deux ou trois ans avant moi ? Est-ce que je me serais senti-e moins angoissé-e, moins seul-e, moins perdu-e ? Est-ce que ça aurait tout changé pour moi ? Est-ce que j’aurais vécu une « expérience étudiante » plus riche, plus intense ? ». Hélène Parmentier, Coordinatrice pour le soutien à l’apprentissage, nous partage sa réflexion sur le programme Campus Coach au sein de l’Université de Genève.

Créé l’année dernière pendant la crise sanitaire, Campus Coach a pour but de mettre en place un programme de soutien et d’accompagnement pour les étudiant-es de l’Université de Genève de toutes facultés confondues. Ce programme vise à créer des liens entre les étudiant-es et de partager ensemble leurs expériences universitaires afin de faciliter leur intégration à l’UNIGE. Pour Hélène, faire partie de Campus Coach peut avoir des effets potentiellement importants sur la suite d’un parcours. Le programme met en relation des coach-es avec des filleul-es de leur faculté pour un suivi durant toute l’année académique. De la visite du campus, à l’échange de bons plans en passant par aller boire des verres pour mieux se connaître, le programme permet à la fois une intégration sociale à l’UNIGE et à la fois de rassurer et d’aider l’étudiant-e dans son parcours académique. Les coach-es sont même formé-es pour mieux accompagner les filleul-es et leur donner les meilleurs outils pour réussir leur année. Hélène nous en dit plus sur ces différents ateliers : « Dans le cadre du programme, les étudiant-es coaches reçoivent une formation aux méthodes de travail ainsi qu’une initiation au coaching par des professionnels. Nous leur offrons également une formation aux compétences transversales afin de leur apprendre à identifier et à valoriser les compétences acquises notamment dans le cadre du programme, comme le leadership, l’empathie, l’autonomie, l’esprit d’initiative, ou encore la capacité d’adaptation ». Les coach-es qui sont bénévoles pour ce programme reçoivent à la fin de leur année d’engagement une attestation de participation au programme et repartent avec des soft-skills qu’ils pourront par la suite mettre en avant dans leur parcours professionnel.

Présentation du programme Campus Coach

Margaux, étudiante en lettres et coache pour la première saison du programme, revient sur ce qu’elle a pensé de Campus Coach et de son année de mentorat :

« Ma première année de fac a été assez compliquée à vivre. D’abord, en lettres, il faut créer soi-même son emploi du temps, comprendre les plans d’études et savoir lire les programmes de cours. C’était la panique et même avec les précieux conseils de l’Association des Étudiant-es en Lettres, je restais stressée et j’avais peur de me tromper et de ne pas savoir gérer mes chevauchements d’horaires. Par ailleurs, j’étais perdue quant aux inscriptions aux examens et aux cours, je ne connaissais personne et je n’étais pas sûre de comment gérer mon temps, mon travail, ma prise de notes. Bref, c’était l’angoisse en permanence.

J’ai rejoint le programme Campus Coach en 2020 parce qu’il me semblait important que les premières années ne vivent pas ce cauchemar et puissent avoir quelqu’un pour les rassurer, les aider et les guider.

De mon expérience, la première année de fac est un peu douloureuse et savoir à qui s’adresser ou quoi faire en cas de problème n’est pas évident. Campus Coach permet cela. »

Elle ajoute qu’être coach est une expérience enrichissante, tant dans la rencontre avec de nouvelles personnes, la confrontation/découverte de parcours différents et la transmission de savoir, tout cela avec le soutien de Campus Coach. Ce programme permet en effet aux nouveaux étudiant-es d’appréhender leur première année avec sérénité. Agathe, étudiante en Économie, avait sollicité ce programme lors de sa première rentrée universitaire :

« Mon expérience en tant que filleule a été superbe, mon coach nous avait bien tout expliqué, il répondait rapidement à nos questions et nous faisait passer plein d’informations. Ça m’avait beaucoup aidée à mieux vivre ma rentrée car la première année d’Université est toujours impressionnante. »

Si les précieux conseils de son coach l’ont aidé lors de la rentrée universitaire, elle a pu compter sur sa présence tout au long de sa première année. Ravie de cette expérience, elle a décidé de devenir coach pour la deuxième saison du programme.

« J’ai voulu à mon tour aider les premières années comme je le pouvais », nous confie-t-elle.

Se rendre utile est en effet l’une des nombreuses motivations qui encouragent les étudiant-es à devenir coach, comme en témoigne Théo, doctorant en Physique, lorsqu’on lui demande ce qui l’a encouragé à devenir coach :

« Mon temps libre. Puisque je suis en train de faire un doctorat dans un groupe d’expérimentalistes, je me trouve avec relativement plus de temps libre que des étudiants de bachelor ou master. Et puis aussi, j’ai une limitation de temps où je peux enseigner en tant que doctorant. Pendant mon master, j’enseignais la Physique Générale B, Méthode Mathématique avec le programme Athéna et le Physiscope. Maintenant je suis limité seulement au Physiscope, donc je cherchais quelque chose d’autre où je pouvais me rendre utile envers des étudiants plus jeunes que moi. »

Selon lui, Campus Coach propose bien plus qu’un programme de soutien et d’accompagnement dans le cadre de l’Université, il permet également une intégration réussie à Genève :

« Étant doctorant parlant principalement l’anglais, des étudiants internationaux au niveau master m’ont principalement été assignés. Ils avaient beaucoup de questions pour des choses administratives (les assurances, les logements, les inscriptions aux cours/examens, et cetera) autant que pour les différentes spécialisations en physique et les cours eux-mêmes. Je crois que le plus grand impact que j’ai eu sur eux était simplement de démontrer que j’avais survécu au système suisse sans être forcément le meilleur des étudiants. »

Campus Coach s’inscrit ainsi dans une approche peer-to-peer en vue d’offrir aux nouveaux-elles étudiant-es une intégration réussie au sein de l’Université de Genève et l’acquisition de stratégies d’apprentissage. Ce programme, né d’une initiative conjointe des équipes de Soutien à l’Apprentissage et d’Accueil et d’Intégration de l’UNIGE, face à son succès grandissant, a de grandes ambitions. Hélène nous explique :

« L’an dernier, pour sa première édition en pleine crise sanitaire, Campus Coach a rassemblé près de 120 coaches et plus de 600 filleul-es. Cette année, au début de notre seconde édition, le nombre de filleul-es a quasiment doublé pour atteindre près de 1’200 étudiant-es inscrit-es dans toutes les facultés. Nous recrutons actuellement des coaches supplémentaires pour faire face à cette forte demande et permettre à près de 150 étudiant-es qui n’ont pas encore pu rejoindre un groupe d’être enfin rassuré-es. »

Plusieurs facultés sont toujours en recherche de coach, notamment la Faculté des Lettres, la Faculté des Sciences de la société, la Faculté de Médecine, la Faculté des Sciences, la Geneva School of Economics and Management et le Global Studies Institutes.

et , le .
Campus