En 2019, Filippo Meneghetti réalise Deux. Succès retentissant, le long métrage est nommé au César en 2021 dans la catégorie meilleur film, puis présélectionné pour l’oscar du meilleur film étranger [1]. Réalisé entre la France et le Luxembourg son essor dépasse les frontières et le film sort cette année dans les salles suisses [2].

Filippo Meneghetti emmène l’audience au sein des cœurs enflammés d’un couple en quête de liberté. Nina ( Barbara Sukowa ) et Madeleine ( Martine Chevallier ) sont voisines. Elles entretiennent une relation depuis des années sans que la famille ni les proches de Madeleine ne soient au courant. Pourtant, elles envisagent de tout quitter pour emménager ensemble à Rome, la ville de leur rencontre.

La mise en scène joue un rôle important et montre l’éloignement qui intervient parfois dans un couple, autant que l’envie irrépressible de rompre avec la distance physique. En effet, si l’espace qui séparait l’appartement de Nina et Madeleine était autrefois symbole de bonheur, le palier deviendra au cours du film une frontière difficilement franchissable, au risque de révéler leur amour secret.

Le jeu de la caméra et la bande sonore s’établissent comme une expression de leur union : la caméra s’attarde sur les mains et les visages des actrices pour révéler toute la tendresse et l’amour qu’elles se portent. D’un autre côté, la chanson de Betty Curtis « Chariot » intervient comme un rappel du passé, celui dans lequel elles se sont rencontrées et aimées pour la première fois.

Construit entre romance et thriller, Deux rappelle avec délicatesse que l’âge n’atténue pas la flamme et que l’amour demande parfois une certaine forme de détermination pour traverser les épreuves du quotidien.

, le . Dernière modification le
Culture