4 minutes de lecture
  15 sept 2015 à 21:33
  Aucun commentaire
Réagir à cet article ⟩
Email this to someonePrint this pageShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Rencontre avec Andrea Marques Queiros, présidente de la JEG

Lire “Qu’est-ce que la JEG ?”

La JEG est une association un peu particulière car elle fonctionne comme une PME. Est-ce que tu peux nous parler des particularités que cela soulève dans le quotidien de l’association ?

La particularité de notre association, c’est qu’on fonctionne comme une PME mais que malgré tout nous sommes étudiants. Comme n’importe quelle entreprise, nous nous imposons des objectifs, comme le chiffre d’affaire par exemple, il est donc nécessaire de mettre en pratique ce que nous apprenons en cours, bien que parfois il existe un réel fossé entre la théorie et la pratique.

Selon toi, quelles sont les valeurs que la JEG développe dans la communauté étudiante ?

La JEG est une réelle expérience professionnelle qui est reconnue par des PME de la place genevoise mais aussi des entreprises internationales.  Grâce à l’appui de nos partenaires, nous pouvons proposer de nombreuses conférences et workshops à l’ensemble de la communauté étudiante. Une des valeurs fondamentales de notre association est d’offrir une vraie formation continue et une pratique des connaissances étudiées.

D’autres part, notre association est composé de membres provenant de différentes facultés, cela nous permet de partager un savoir et des compétences dans divers domaines, permettant ainsi de garder une réelle ouverture d’esprit sur les choses qui nous entourent et qui sont sans cesse en train d’évoluer au sein de notre société.

Est-ce que l’association a des nouveaux projets pour cette année ?

Notre association a de nombreux projets. En 2016, nous fêterons les 30 ans de notre association. C’est pourquoi nous avons la volonté cette année de réaliser des projets innovateurs. Un de nos nouveaux projets, par exemple,  est le Prix Junior Entreprise Genève. Cette année, nous récompenserons, en collaboration avec la faculté GSEM,  l’étudiant ayant eu l’esprit le plus entrepreneurial durant son cursus universitaire.

Un autre projet est le Summer Jade Meeting. La JEG fait partie d’un réseau qui est international et l’été prochain, la JEG accueillera 250 junior entrepreneurs venant de toute l’Europe. Ce Meeting durera 3 jours, dans lesquels workshops, conférences, soirée et gala seront organisés.

La JEG a encore de nombreux projets mais nous ne pouvons pas encore vous en parler pour le moment.

Quels sont les défis auxquels doit faire face une présidente de la JEG?

Une présidente doit créer une cohésion entre tous les départements afin de créer une stratégie commune et de long terme. De plus, le président doit également s’assurer de la bonne image auprès de nombreuses parties prenantes tels que les facultés, les partenaires, les autres associations mais aussi avec l’ensemble du réseau international des Junior Entreprises.

Le président doit vraiment faire en sorte que l’association se coordonne à l’interne afin que l’organisation soit parfaite au sein des départements afin que les membres puissent aussi gérer leur temps afin de faire des  mandats pour que l’association continue de croître et de prospérer.

La JEG est partenaire avec de nombreuses entreprises et sponsorise de nombreux évènements. Le dernier en date est le concours Open Geneva. Est-ce que tu peux nous parler du rôle de la JEG dans cet évènement ? 

La JEG a plusieurs membres qui ont participé à cet événement, il était donc normal pour nous de parler de cet événement. Nous avons ainsi aidé à l’organisation et à la promotion de l’événement sur notre site internet et nos différents réseaux sociaux.  De plus, la JEG soutient et encourage les projets innovateurs, c’est donc avec plaisir que nous collaborons avec ce type d’événement.

Si tu devais dire en trois mots ce que t’a apporté personnellement l’association, quels seraient-ils ? 

Tout d’abord, pour moi, la Junior Entreprise Genève rime avec ambition et entrepreneuriat. Mon expérience à la Junior Entreprise m’a permis d’acquérir énormément de compétences. J’ai appris à être indépendante, à assumer des responsabilités, à avoir de réelles capacités organisationnelles. Grâce à la structure de la JEG, j’ai aussi pu savoir ce que je voulais vraiment faire plus tard. En effet, la JEG est constituée de plusieurs départements et j’ai eu l’occasion d’être affectée à 3 départements différents au fil du temps, ce qui m’a permis de savoir  ce qui me plaisait vraiment.

Si tu devais donner trois conseils à un étudiant qui aimerait intégrer la JEG cette année, quels seraient-ils ?

Les trois conseils que je donnerais, c’est d’être curieux, d’avoir sans cesse la volonté d’apprendre de nouvelles choses. Mais aussi d’être motivé car être dans une association telle que la nôtre impose tout de même d’avoir une certaine rigueur, un certain rythme afin de tenir les délais impartis, il faut donc être très bien organisé. Et pour finir, je dirais qu’il faut avoir un bon sens relationnel car notre association est composée de 7 départements et il faut savoir travailler les uns avec les autres afin de réaliser les projets mais aussi car nous avons des partenaires avec qui nous travaillons régulièrement.

Tristan Boursier

Tristan Boursier

Tristan a fondé Topo avec des amis afin de partager des visions critiques, plurielles et simples (mais pas simplistes) autour du politique. Tout n'est pas politique mais tout peut le devenir. Plus précisément, Tristan s’intéresse aux questions de genre, de violence politique, de multiculturalisme et de politique comparée du Moyen-Orient. Tristan a été le premier président de l'association et a lancé en septembre 2015 Topo tv, la première télévision étudiante de l'Unige.Voir les articles de Tristan Boursier  ⟩